MAGHREBINADES

CONTES KABYLES

PRéSENTATION

Du Maghreb où se bousculent Orient et Occident au cours du temps, le spectacle reprend une tradition de métissage de passage. De même que le dialectal algérois s’approprie des mots d’autres langues qui ont eu la bonne idée de faire escale sur son territoire, les contes algériens sont dits en français et s’émaillent parfois de mots arabes. Le spectacle se colore de chants kabyles et arabo-français dans une volonté affirmée de métissage.

« Maghrébinades » est constitué principalement de l’une des histoires les plus racontées en Algérie. Elle met en scène une ogresse magnifique : Tseriel, tour à tour mère majuscule, sorcière puissante, et ogresse démesurée dès lors que son enfant lui échappe. A Tseriel aux longues mamelles, succèdent comme une ornementation légère, quelques aventures échevelées de Djha l'imprévisible, et la jubilatoire Reine des Pets.

Si ce spectacle rassemble des contes essentiellement issus de la tradition populaire kabyle, ce n’est pas pour faire du folklore. Les histoires choisies viennent du même lieu sans volonté de nostalgie ou de romantisme, mais plutôt pour travailler une couleur homogène, par l’énergie qu’elles dégagent : c’est un dé-bridage joyeux de tous les excès.  Ce spectacle estun lâché d'humeurs, de méchanceté, de clairvoyance, de désirs, et de convoitise.

 

EXTRAIT AUDIO

 

GALERIE PHOTO

Crédit Photo : Jean-Yves Bernard

 

INFORMATIONS

Contes et Textes : Néfissa Bénouniche

Mise en jeu : Yves Pinguely

Durée : 1 heure

Public : dès 8 ans